Relativité.

flamespassion.jpg  

Ces noeuds des souffles 

En spirales 

Qui  rejoignent,  

Plus haut, l’air lié,  

De la vie 

Sur ce lit fatal 

Si souvent 

Refait et défait 

Aux quatre vents.

 

Eclairs fulgurants   

Et soupirs entremêlés  

Au rêveries – torrent 

Chaud des cœurs habités  

D’une ferveurs éblouie. 

Rêves éveillés 

En douce réalité 

De ce corps à corps 

S’entrechoquant 

A étincelles 

Dans l’aube naissant 

Chassant la nuit finie 

Qui s’enfuie…

Latente 

Commence cette attente 

Rendu infinie par la passion 

Dévorante… 

(NN)

 

Le blog des Anticon |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio