Whisky ? – Non, merci.

crow22.jpg 

 

Dans la nuit longue et froide, du whisky plein le verre 

Seule avec le silence et ses couteaux fourbis 

J’entends hurler les loups dans tous mes déserts 

Peuplés de corbeaux qui croassent mes incompris. 

 

Déambulant entre cuisine et salon, pris par le vertige 

De cette nuit sourde et glacée : Whisky sans glaçons, 

Les chiens de l’insomnie m’ assiègent en aboyant 

Mordillant à pleins dents le restant de mes angoisses 

J’entends le vent s’engouffrer dans ma mémoire vestige 

Mon fantasme amour, au vent évanoui   

Comme un parfum d’encens tenace et brûlé 

Comme un double qui a surgit de tous les débris 

De mes vieilles miroirs mille fois brisés. 

Dans ce cœur tourmenté,  bercé par l’espoir, 

J’entends ce vent siffler dans ma mémoire 

Inventant en moi une mélodie bleue rythmée 

 

Nuit froide, … – Whisky ?  - 

Non, merci…. Sans façon ! 

Plus jamais ! Non, plus jamais ! 

 

Je vais bientôt donner en cueillette 

Ma fleur – âme à genoux et en miettes 

Effritée et toute prête à capituler, 

Avec les mots de mes vains poèmes 

Et mes plaintes au son de clarinette 

 

Qu’il cueille tout, fleur, feuilles, tige et même 

Les racines flétries de mes espoirs bohèmes. 

Qu’il  cueille tout ! Je m’en fous ! 

 

Déambulant entre cuisine et salon 

Un verre d’eau glacée serré dans la main 

Mon corps titubant, éprouvé et tremblotant 

Est enfin prêt à s’écrouler sur ce matin. 

Naissant  de l’océan démonté

Des ces vagues géantes d’humains

S’entredéchirant pour s’annihiler.

(NN)           

 

Le blog des Anticon |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio