NON Ô NON

honte.jpg

Lorsque le faste 

Impérial, enragé, 

D’une campagne 

Fourbe et tronquée, 

Interpella avec rage 

Les fondements ancrés 

De mon héritage, 

Je répondis lâchement, 

En votant sans conviction, 

Avec la dérisoire illusion 

De pouvoir influencer… 

Pour un changement 

Longtemps espéré. 

Illusion ! Illusions ! 

Sitôt évanouies 

Vite évaporées 

Cédant la place 

A une fourbe tristesse 

D’un perdant perdu 

Face à la déferlante 

De ces requins affamés 

A qui tout est dû 

Dans une parodie 

D’opérette jacassante.

Les voilà montrant 

Leur dentier contrefaçon 

Blanc nacré 

Cachant à peine 

Leurs dents jaunies 

Aiguisées, acérées 

Pour s’adonner au festin, 

Royalement servi 

A déchiqueter 

Avec dédain 

Principal et intérêts… 

O mon peuple endormi  

Inconscient, anesthésié

 

Réveille-toi !

Il n’y plus qu’à détourner 

Les yeux déjà embués 

Par les larmes… Ceux 

De nos aïeux jetés avec mépris 

Dans la fosse de l’oubli. 

Quant à moi ! 

Je n’ai plus qu’à détourner 

Le regard, devenir insensible 

Aux rugissements des flots 

Aux mesures annoncées 

Fallacieuses, trompeuses 

D’une bâtardise honteuse ! 

Je n’ai plus qu’à boucher 

Mes sourdes oreilles 

En deuil pour ne plus entendre 

Les cris de tous ces zombis 

Divisés à flot, en faux lots 

Prêts à vendre ou déjà 

Lâchement vendus 

Les tessons acérés 

Sont déjà semés 

Sur notre chemin nation ! 

Nous l’emprunterons, 

Vaille qui vaille 

Cinq ans, dix ans… 

La tête baissée, asservis, 

Dans la peur et le sang. 

Des ennemis fabriqués 

Des guerres inutiles 

Ouvertes par procuration 

Pour des raisons débiles 

A cause des viles soumissions 

Connues, consenties et fictives 

A des narcissiques à la dérive 

Pervers serviles 

A une horde des fabricants 

Trafiquants 

D’armes de destruction 

Massive… 

Oyez, braves gens 

Oyez le vent 

D’un messianique chaos 

Soufflant son relent 

Nauséabond 

De haine 

De contres haines 

Des souffrances 

Et des peines…

Jusqu’à extinction 

De l’humanité.

2718657444.jpg   

(Nono) 

 


5 commentaires

  1. H'Brown dit :

    bravo pour l poème…

    Dernière publication sur maat ou vanite ? : UN MONDE SANS LES NOIRS

  2. un poème bien écrit, mais une humeur qui entraîne dramatisation et de diabolisation… ce qui ne me semble pas être une bonne énergie…

  3. Noah Norman dit :

    Hbrown,

    Merci de passer et pour ton com. @

    Amicalement,

    Nono

  4. Noah Norman dit :

    Natureinsolite,

    Sois toujours la bienvenue.

    Vrai ! C’est un coup d’humeur ! Les mots viennent et je ne peux les retenir…Respectant toutes les opinions, j’exprime la mienne et je l’assume pleinement.

    Ni dramatisation, ni diabolisation, je ne prêche pour aucune paroisse, droite, centre ou gauche confondues. Le seul temple qui m’intéresse s’appelle « France » et j’exprime mon ressenti personnel, intime et qui n’engage que moi, mon énergie reste sauve.

    Pour la bonne énergie ambiante de ce temple, elle se manifestera d’elle même, en négative ou en positive, tôt ou tard…

    Wait and See

    Bien amicalement à toi.

  5. yo dit :

    Noah ton poème je l’ai apprécié….C’est un ressenti par beaucoup.
    Je veux penser qu’il y a un peu d’espoir à venir….La résistance existe.

Répondre

Le blog des Anticon |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio