Archive pour juillet, 2007

Sidi Bou SaPid, Sidi Bou…

Raoul Journo : http://www.radiotunis.com/ram/raoul1.ram

 Sidi Bou 1  – Sidi Bou 2Sidi Bou 3

13 ans en arrière, 13 ans déjà ! Que le temps passe vite… ! Il gambade, sur les pointes des pieds, voleur de notre présent pour l’entasser sur son butin pris de notre passé et le tout au détriment de notre avenir qu’il guète sans arrêt.
 
Des fois, on le croit traînant, suspendu… Foutaise ! Il est tout simplement tapi là, entrain de rigoler de nos impatiences, sadique qu’il est.
 
Des fois, on craint son accélération, on tente alors de le ralentir…Dérision ! Telle une rivière, il file en rigolant à travers notre dérisoir tamis utilisé pour l’obliger à décélérer, à s’arrêter…vanité !

13 ans en arrière, la pleine jeunesse et un séjour prolongé et inoubliable à Sidi Bou Saïd, Un village qui est situé à quelques kilomètres de Tunis et très prisé par la bourgeoisie tunisienne et les artistes nationaux et internationaux.
 Je ne faisais partie ni des uns ni des autres. Clin doeil

J’étais déjà un simple citoyen du monde, un simple citoyen qui voyageait aux sillons de son père et qui venait là, dans ce havre de paix, chercher un peu de fraîcheur, les jours de canicule.Sidi Bou Saïd, un petit Saint Tropez perché sur une falaise, dominant Carthage et le Golf de Tunis et qui offre une vue superbement impressionnante.

Blanc éclatant, bleu méditerranéen, ruelles envoûtantes, Hibiscus, tamaris et portes
cloutées, fermées…sur mille et un secrets… et l’odeur de jasmin enivrant.

Je me revois sur la terrasse du fameux « Café des Nattes », juste en face de deux cornes d’ »Abou Karnein », un café turc « Jezwa », un verre d’eau, parfois un « Chicha », un petit bouquet de jasmin fraîchement cueilli et des rires timides et innocents tout autour.
 
Des sourires et des rires qui percent le chuchotements ou les grosses voix d’une jeunesse heureuse.
Timidité ou retenu ou les deux semblaient de mise entre les filles et les garçons.

C’était le beau temps qui filait doucement…

13 années sont déjà passées… et ces rires raisonnent encore comme si c’était hier…

sidibou.jpg

SIDI BOU
 
Cœur affolé,
En souffrance.
Ailes déployées,
Déjà en partance.
Enivré par ce parfum
Prodigue, vagabond,
De ces fleurs de jasmin,
Jasmin du délire,
Calmes, fières, et déroutantes
Qui dévoient mes songes 
Coursiers de mes désirs
Qui disjonctent.

(suite…)

Illusions optiques

illu39.jpg

mouv5.gif

Idées – Citations

IDEES :


* – J’ai des tas d’idées brillantes et nouvelles, mais les brillantes ne sont pas nouvelles et les nouvelles ne sont pas brillantes. (MARCEL ACHARD)


* – Eurêka ! (ARCHIMEDE)
* – Les idées sont comme les jolies filles : elles peuvent aussi mal tourner. (GEORGES BERNANOS)
* – Mourons pour des idées, d’accord, mais de mort lente. (GEORGES BRASSENS)
* – Définir, c’est entourer d’un mur de mots un terrain vague d’idées. (SAMUEL BUTLER)
* – Il y a des gens si bêtes, que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude. (E. CIORAN)
* – Tout le monde a des idées : la preuve, c’est qu’il y en a de mauvaises. (COLUCHE)

Indifférence

Dessin au feutre fin :

pro05.jpg

Archive de mes anciens dessins : L’indifférence

Raison – Citations

RAISON :


bouton009.gifUn sage se distingue des autres hommes, non par moins de folie, mais par plus de raison. (ALAIN)
bouton009.gifRefuser en donnant des raisons, ce n’est point refuser. (ALAIN)
bouton009.gifQuand l’amour arrive, la raison s’enfuit aussitôt. Elle ne peut cohabiter avec la folie de l’amour. L’amour n’a rien à faire avec la raison. (ATTAR)
bouton009.gifProuver que j’ai raison serait accorder que je puis avoir tort. (PIERRE CARON DE BEAUMARCHAIS)
bouton009.gifQuand on gagne, on a toujours raison. (CARLOS BILARDO)
bouton009.gifRedouter l’ironie, c’est craindre la raison. (SACHA GUITRY)

 

A vous…

Communauté Unblog, Visiteurs du net

connus ou arrivés là par hasard,
Vous êtes tous des amis.

Un grand merci à toute l’équipe Unblog qui fait tout pour nous permettre de nous exprimer…

absentfriend.jpgPour moi

Votre amitié, même virtuelle, qui mord mon coeur.
Vos mails, vos écrits, en joies sincères, éparpillés
Et vos doux commentaires qui emprisonnent la nuée
Les pluies délires qui me narguent d’ici et d’ailleurs

Pour moi

Vos visites assidues, amicales en cristal diluvien
Qui ne hantent aucune de mes ombres mortes
Qui me font chaud au coeur et me réconfortent
Au cours de cette  absence de soumission forte
Aux servitudes imposantes de la vie au quotidien

Pour vous

Ma fraternité enchâssée dans le roc, mes ciels de galets
Ma quête souvent utopique ou naïve en mer morte à flotter
Mes profondes et intimes pensées colorées, tues ou exprimées
Livrées telles qu’elles, semées à la volée sans

Pour vous

(suite…)

Mots et Merveilles – Tahar Benjéloun

Chaque visage est un miracle
Un enfant noir, à la peau noire, aux yeux noirs
Aux cheveux crépus ou frisés, est un enfant.
Un enfant blanc, à la peau rose, aux yeux bleus ou verts
Aux cheveux blonds et raides, est un enfant.

L’un et l’autre, le noir et le blanc, ont le même sourire
Quand une main leur caresse le visage, quand on les regarde avec amour
Et leur parle avec tendresse.

Ils verseront les mêmes larmes si on les contrarie,
Si on leur fait mal.

Il n’existe pas deux visages absoluement identiques
Chaque visage est un miracle parce qu’il est unique.
Deux visages peuvent se ressembler
Mais ils ne seront jamais tout à fait les mêmes.

La vie est justement ce miracle.
Ce mouvement permanent et bougeant
Et qui ne reproduit jamais le même visage.

Vivre ensemble est une aventure où l’amour,
L’amitié est une belle rencontre avec ce qui n’est pas moi,
Ce qui est toujours différent de moi et qui m’enrichit.

Tahar Ben Jéloun
(Mots et merveilles)

Tristesse

« Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux. « 

(Proverbe chinois) 

12

katouya |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio