Raymond Barre s’est barré…cadé

Cela ne se passe pas à « Val de Grâce »… mais quelque part dans une Abbaye : 

Un grand malheur est arrivé à l’Abbaye :


Mardi soir, pendant que l’abbé Nédictine donnait le salut, l’abbé Quille tomba dans les bras du père Iscope. Les révérends père, en perdant l’abbé Quille, perdaient leur seul soutien. Un seul restait joyeux : le père Fide. Quant à l’abbé Tise, il n’y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet lui parle car lui au moins l’aurait aidé à comprendre.

On alla chercher le père Manganate et le père Itoine, les deux médecins de l’Abbaye. Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l’Abbaye par les célèbres cloches sonnés par le père Sonnage. La Messe fut dite sur une musique de l’abbé Thoven. Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n’y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du père Choir. A la fin de l’homélie, le père Cepteur fit la quête et remit les dons à l’abbé N’Pé.

Après la Messe une grande discussion s’engagea : l’abbé Canne et l’abbé Trave voulaient passer par les champs. Le père Clus s’y opposait. L’abbé Casse en était enchanté. Le père San avec sa tête de Turc ne voulait rien entendre. Le père Vers et le père Nicieux semaient le doute dans les esprits. Finalement on décida que, comme à l’accoutumée, l’abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le père Forateur, en l’absence du père Missionnaire, l’abbé Nédiction donna l’absolution. Le père Venche et l’abbé Gonia fleurirent la tombe et on la recouvrit d’une pierre tombale préparée par l’abbé Toneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle était déchirant. Le père Pendiculaire était plié en deux de douleur. L’abbé Vitré était plein de larmes. La mère Cédès, invitée pour l’occasion, fermait la marche en compagnie du frère du père Igord. En dernier le père Du fut retrouvé.

A l’arrivée le père Sil et l’abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres du saint Doux. Le père Node et le père Collateur servirent à boire et chacun put se remettre de ses émotions. (Histoire envoyée par Mainon, à h !… Iforire) 

raymonbarre01.jpgPar contre, là où les « sous tannés » ‘hyennent’ en haine…sans répit : Un homme est mort. Décédé le 25 dernier, Raymond Barre s’est barré dans une indifférence toute relative…Presque dans un dédain indécent ! 

Un homme politique, un universitaire, un économiste…un de ces grands a quitté la scène sans fanfares ni trompettes…ni voyage éclair d’un « hyperactif » pour assister à son enterrement…Il n’était ni abbé ni cardinal ni pêcheur mais il avait chatouillé certaines sensibilités… A tort ou raison, là n’est pas la question. 

J’avais envie de lui rendre hommage à ma manière car quoi que l’on puisse dire sur lui, surtout avant sa mort, à sa mort et après, ce n’est que d’une insipidité désolante. Qu’a-t-il commis comme faute impardonnable ou crime odieux pour mériter ce dédain appuyé et cet acharnement saugrenu ? 

Il aimait la France, il a servi la France…comme il a pu mais pas moins que d’autres et peut-être un peu plus… 

Il a vécu en homme Libre, il est mort en homme Libéré. Il est mort et sa famille est en deuil. Il s’en fout probablement d’être accompagné à sa dernière demeure par un ou des représentants d’état… ou même avec les honneurs qui sont dus à l’homme politique qu’il était. Il ne voulait sûrement que le silence décent de tous ces « jugeurs » patentés… 

Alors qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas,  qui sommes-nous pour le juger !? Sur quelle échelle de valeurs établissons-nous ce jugement ? 

Il n’y a pas d’hiérarchie dans « les Morts ». Il n’y a qu’une seule Mort. Une Mort doit se respecter et se doit d’être respectée. Un jour ou l’autre, on sera tous morts et jugés…là haut ou ailleurs, j’en sais rien, mais là, il y aura peut-être des sacrées surprises… 

Si haut qu’on monte, on finit toujours par des cendres … le silence est fait des paroles qui se taisent…

2718657444.jpg  Noah 

 


15 commentaires

  1. mdrrrr
    j’étais en père-dition, et grace à cette histoire j’ai retrouvé l’abbé-atitude

  2. je te donne ma bénédiction pour ce texte amusant où pêle mêle on rencontre la bêtise et la perfidie, le bégonia et la pervenche, beethoven et j’en passe!
    je te donne aussi ma bénédiction sur ton texte concernant monsieur raymond barre. il était un homme humble et qui aimait profondément la france oui, mais souvent incompris et sans doute pas vraiment charismatique , ceci expliquant peut-être cela!
    et oui, de toutes façons dans la nuit sombre de l’âme nous sommes tous égaux. et « si haut qu’on monte on finit toujours par descendre », quelle vérité noah!
    marie.

  3. « on finit toujours par des cendres » bien sûr!

  4. toile dit :

    hmm je me pose et je lis –merci Nono–
    tu fait partie de mes blog favoris–
    toi -
    l’écrivain NONO –A

    Dernière publication sur Toile : Je ne t' écrirai plus //

  5. danae dit :

    Lol Noah, mais comment fais tu pour avoir une imagination aussi débordante?
    Merci encore une fois pour ce texte plein d’humour.
    Quand à Raymond Barre qu’il repose en paix, je
    pense qu’il le mérite.
    Bises

  6. Selda Prey dit :

    Parce qu’il a défendu Maurice Papon et Bruno Gollnisch, et parlé de « lobby juif capable de monter des opérations indignes »…
    Parce que les IsraéIites se rendant à la synagogue à Paris et tués lors des attentats à la bombe dans les années 80, ne sont pas des Français innocents…
    C’est pour ces propos là, dont les premiers furent récents, que Raymond Barre n’a pas eu droit aux honneurs de la République.

    Quoi qu’il en soit, le premier texte est génial ! ;o)

  7. véro dit :

    Bonsoir Nono,
    Un regal ton texte, et l’imagination…..!!!!!!
    C’est toujours un plaisir de venir sur ton blog
    Véro

  8. Noah Norman dit :

    Yo,

    Mainon à Iforir = Mais Non! Il faut rire…;-)

    bises

  9. Fancri dit :

    Sur Barre rien à dire je me barre lol
    Merci pour ton mail , je te réponds. MERCI pour ton attention.Amitiés.

  10. fildor dit :

    hop la -bonne soirée a l’équipe –

1 2

Répondre

Le blog des Anticon |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio