Archive pour décembre, 2007

Elémentaire

Sherlock Holmes et le Dr Watson sont au camping. Après un bon repas et une bouteille de vin, ils gagnent leur sac de couchage pour la nuit et s’endorment.

Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :
- Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez
- Je vois des millions et des millions d’étoiles.
- Qu’est-ce que cela vous évoque ?
- Astronomiquement, répond Watson, cela me dit qu’il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes. Astrologiquement, j’observe que Saturne est en Lion. Horairement, j’en déduis qu’il est environ 3 h 15. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants. Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ?

Sherlock Holmes reste un instant silencieux, puis déclare :
- Watson, vous êtes un idiot. Des abrutis nous ont volé la tente !

Très courte pour être petite

mediumsablier10.jpg   « « La vie est trop courte pour être petite »

Telle est ma citation favorite, qui est un mot de Disraeli. Elle m’a aidé à traverser plus d’une passe difficile.

Trop souvent, nous nous laissons agiter, troubler par de petites choses que nous devrions mépriser et oublier.

Tantôt c’est un homme que nous avions soutenu et qui soudain se montre ingrat ; tantôt une femme que nous

croyions une amie a dit du mal de nous…

Ces déceptions nous touchent si profondément que nous ne pouvons plus travailler, ni dormir. N’est-ce pas absurde ?

Quoi, nous sommes là, sur cette terre ; nous n’avons plus que quelques décades, peut-être quelques années à vivre,

et nous perdons des heures irremplaçables à remâcher des griefs qui, dans un an, seront oubliés de nous et de tout le monde ?

Non, vraiment, consacrons notre vie à des actions ou à des sentiments qui en vaillent la peine, à de grandes pensées,

à des affections véritables, à des entreprises durables. Car la vie est trop courte pour être petite. »

(André Maurois – Académie française, 1938-1967)

Ne cherche pas très loin

Il y eut un temps où les hommes étaient des Dieux. Mais ils abusèrent tellement de cette divinité que Brahma, le Maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. 

Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette. Lorsque les Dieux mineurs furent convoqués à un Conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci :  « Enterrons la divinité de l’homme dans la terre »
« Mais Brahma répondit : « Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera ». 

« Alors les Dieux répliquèrent : « Dans ce cas, jetons leur divinité dans le plus profond des océans ».
« Mais Brahma répondit à nouveau : « Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface. »

« Alors, les Dieux conclurent : « Nous ne savons pas où la cacher, car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour. » « Alors, Brahma dit : « Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher. « Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme n’a cessé de faire le tour de la Terre, s’entretuer, mentir, piller, spolier au nom des trouvailles imaginaires afin de justifier ses actes. Il a exploré, escaladé, plongé et creusé à la recherche de quelque chose qu’il ne trouve point parce qu’elle est toujours cachée au plus profond de lui… »  (Légende hindou) 

Des prés carrés qui se réduisent

« Quelques jours avant le sommet Afrique – UE à Lisbonne, Berlin tire à boulets rouges sur la politique africaine de la France. »

LIRE LA SUITE

Auteur :   german-foreign-policy.com 

Traduit par  Michèle Mialane, révisé par Fausto Giudice,  pour Tlaxcala.

 

Amitié – Citations

*-* »Si tu vis jusqu’à cent ans, je veux vivre cent ans moins un jour, pour ne pas avoir à vivre sans toi. » — Winnie the Pooh « La véritable amitié, c’est comme la santé… tu n’en connais la valeur que lorsque tu l’as perdue. » — Charles Caleb Colton*-*« Un véritable ami, c’est celui qui te soutient alors que tous les autres te laissent tomber. » — inconnu

*-*« L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps. » — Mencius

*-*« C’est par l’intermédiaire de nos amis que Dieu prend soin de nous. » — inconnu

*-*« Si tu devais mourir avant moi, demande si tu peux amener un ami. — Stone Temple Pilots

*-*« Je m’appuierai sur toi et toi sur moi… Et tout ira bien. — Dave Matthew’s band

*-*« Si tous mes amis devaient se jeter en bas du pont, je ne sauterais pas avec eux. Je serais en bas pour les attraper. » — inconnu

*-*« Tout le monde entend ce que tu dis.
Tes amis écoutent ce que tu dis.
Tes meilleurs amis découvrent ce que tu ne dis pas. » — inconnu

*-*« Nous suivons tous des chemins différents dans la vie, mais, peu importe où nous allons, nous apportons partout une petite parcelle de l’autre. » — Tim McGraw

*-*« Mon père disait toujours que, quand tu meurs, si tu as cinq vrais amis, tu as eu une belle vie. » — Lee Iacocca

*-*« Un ami est celui qui connaît la chanson qui est dans ton coeur et qui peut te la chanter quand tu en as oublié les paroles. » — inconnu

*-*« Les étrangers sont des amis en attente de se faire connaître. » — inconnu

*-*« Les amis sont les parcelles de bacon émietté saupoudrées dans le bol de salade de la Vie. » — inconnu

*-*« Tiens tes vrais amis avec tes deux mains. » — Proverbe nigérien

*-*« Je m’en sortirai avec un peu d’aide de mes amis. » (Les Beatles)

*-*« Ne marche pas devant moi, je ne suivrai peut-être pas.
Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas.
Marche juste à côté de moi et sois mon ami. » (Albert Camus)

 

Faux amis

L’homme prospère est comme l’arbre : Il est entouré tant qu’il est couvert de fruits ; mais sitôt les fruits tombés, tous s’éloignent à la recherche d’un autre arbre. (Inconnu) 

Le doute

« La liberté intellectuelle, ou Sagesse, c’est le doute. Cela n’est pas bien compris, communément. Mais pourquoi ? Parce que nous prenons comme douteurs des gens qui pensent par jeu, sans ténacité, sans suite ; des paresseux enfin. Il faut bien se garder de cette confusion. Douter, c’est examiner, c’est démonter et remonter les idées comme des rouages, sans prévention et sans précipitation, contre la puissance de croire qui est formidable en chacun de nous. »  (ALAIN - Propos I - p.134)

Amour

« Il n’y a qu’une loi en sentiment. C’est de faire le bonheur de ce qu’on aime. »

(STENDHAL - Journal / OEuvres intimes I,  p.330.)

12

katouya |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio