Lecture

Lecture

Je lis tout ce qui me tombe sous la main ou plutôt sous les yeux, un vrai vorace jamais rassasié.

Un rat de bibliothèques, à chaque fois que je suis invité chez quelqu’un, je repars toujours avec un ou deux livres (que je rends, bien sûr :-) ).

J’ai eu aussi le privilège de profiter d’une grande bibliothèque, celle de mon Grand Père, coté maternelle. Un Papy à qui je dois l’essentiel de mon éducation et qui, avec ma Grand Mère, m’ont comblé d’amour et d’affection aussi.

De coté de mes Grands Parents paternels, en plus de l’égal amour et de l’égale affection, j’ai eu l’ouverture et l’envie encouragée d’apprendre d’autres langues, cléf magiques pour ouvrir les portes des autres cultures, dans le texte et surtout dans l’esprit.

Un jour, j’écrirais un billet en hommage à ces êtres chers qui ont marqué à jamais ma vie d’enfant, d’adolescent et de jeune homme.

Quand j’ai ouvert cette page, Khalil Gibran s’est imposé à mon esprit, j’ai donc commencé par lui.

Au fur et à mésure, je complèterai cette page avec les lectures qui m’ont laissé des empruntes réelles, qu’elles soient occidentales ou orientales, ces deux termes étant pris dans leur sens générique.

Beaucoup trop d’ouvrages ne sont pas traduits en français…

gibranfrceculture.jpg Gibran Khalil Gibran, philosophe, poète et artiste libanais :  

«La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille.»  

« Le musicien peut chanter pour vous la mélodie qui est en tout espace. Mais il ne pourrait vous donner l’oreille qui saisit le rythme, ni la voix qui lui fait » 

« De même que la valeur de la vie n’est pas en sa surface mais dans ses profondeurs, les choses vues ne sont pas dans leur écorce mais dans leur noyau, et les hommes ne sont pas dans leur visage mais dans leur coeur. »

gibran01.jpg       «Le mérite d’un homme réside dans sa connaissance et dans ses actes et non point dans la couleur de sa peau ou de sa religion.»«Pitié pour la nation où les sages sont rendus muets par l’âge, tandis que les hommes vigoureux sont encore au berceau.»    

«La pensée est un oiseau d’espace qui dans la cage des mots saura peut-être déployer les ailes, mais pas voler.» (G.Kh.G.)

                                                                                                Retour à l’accueil  015.gif



7 commentaires

  1. J’ai également mis une citation de Gilbran sur mon blog, tout comme d’ailleurs celle concernant la « betise humaine » de Einstein.
    Nous avons quelques points communs !!!!
    Je profite de ce com pour te remercier de tes visites
    Amicalement ;)

  2. yo dit :

    Bonsoir ce n’est pas un livre mais j’aime le lire :

    http://francis.sigrist.free.fr/

    Surtout ses jeux de maux et le reste aussi.

  3. maatmamuse dit :

    JE l’ai lu et je le trouve formidable.

  4. Noah Norman dit :

    Merci pour vos visites et vosq commentaires. J’étais persuadé que les commentaires ne se font que sur les articles !! Je suis encore novice…Alors si vous repasser par là, acceptez mes excuses et recevez mes amicales pensées.

    Noah Norman

  5. epicurienne dit :

    Qu’il est doux ce chant du prophète… il se promène dans mon sac à main (oui, il est grand !!!) « Le jardin du Prophète » au côté de « Vol de nuit » de St Exupéry, je vais comme cela de l’attente qui s’égare dans nos vies citadines des espaces de bonheur…
    sourire sud Noha

    Nathalie

  6. « la pensée est un oiseau… qui ne saurait voler »… euuh, je sais pas, en tout cas il en existe toute sorte , de ces oiseaux-pensées, des grands et des petits, des charmants et des rapaces, mais finalement c’est peut-etre à nous de lui doner des ailes…

  7. lusina dit :

    Joli bouquin… moi aussi, je l’emporte toujours avec moi. Avec quelques autres, comme par exemple Illusions, de Richard Bach.

Répondre

Le blog des Anticon |
mon 1er blog |
hanibal ma life mes potes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les 3 S
| Mi pequeño mundo à moi !
| la foir'fouille ajaccio